Les troubles urinaires

I. CAUSES ET PREVALENCES DES MALADIES DES VOIES URINAIRES INFERIEURES FELINES ET CANINES

Les atteintes urinaires peuvent créer douleur et inconfort chez les chiens et les chats.

Chez les chats :

Chez les chiens :

Les troubles urinaires affectent 1 à 3 % des chats par an*.

Les causes sous-jacentes sont :

  • Urolithiase - (représente 10 à 15 % des cas de FLUTD*)
  • Infection bactérienne - (5-15%*)
  • Cystite idiopathique - (55-70%* **)
  • Bouchons urétraux
  • Défauts anatomiques
  • Néoplasie

*iCATcareFLUTD Signs, causes and investigation, http://icatcare.org January 2017

** He et al. 2022. Prevalence, risk factors, pathophysiology, potential biomarkers and management of feline idiopathic cystitis: an update review. Front. Vet. Sci. 9:900847.

Les troubles urinaires affectent 2 à 3 % des chiens par an*.

  • L'infection des voies urinaires et les urolithiases sont les causes les plus courantes*.
  • Plus de 90 % des urolithes observés sont des struvites ou des oxalates de calcium*.
  • Parmi les chiens atteints de calculs de struvite, 95 % d'entre-eux avait une infection urinaire comme cause sous-jacente*.

*Ograin, V.L. 2016 “management of canine lower urinary tract disease” ISVMA

II. LA PRISE EN CHARGE DES UROLITHIASES

II.a LE RISQUE DE FORMATION DES UROLITHIASES SELON LA VALEUR DE RSS (RELATIVE SUPER SATURATION)

Le RSS fournit une mesure objective de la probabilité de formation de cristaux dans l'urine.

La valeur de RSS examine le pH et 12 caractéristiques de l'urine, notamment la concentration de Ca, Mg, P, Na, K, ammonium, sulfate, citrate, urate, oxalate, créatinine et chlorure. Un programme informatique calcule ensuite le degré de saturation de l'urine (=RSS).

Plus la valeur de RSS est élevée, plus la saturation de l'urine est importante et plus le risque de formation de cristaux est élevé.

Si la valeur de RSS est inférieure à 1, l'urine est sous-saturée" : En cas de sous-saturation, aucun cristal ne se forme et les cristaux existants se dissolvent.

Si la valeur de RSS est comprise entre 1 et 2,5 (pour les struvites) ou entre 1 et 12 (pour les oxalates de calcium), l'urine est métastable. Dans cette zone, aucun nouveau cristal ne se forme, mais les cristaux existants continuent de croître et aucun cristal ne se dissout.

Si la valeur de RSS est supérieure au niveau de formation des cristaux, l'urine est dite "sursaturée". De nouveaux cristaux se forment spontanément. Les cristaux existants grossissent et aucun cristal ne se dissout.

II.b LA PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES UROLITHIASES

La prise en charge des urolithiases vise à obtenir des urines sous-saturées afin d'aider à les dissoudre et à réduire le risque de rechute ou obtenir des urines à saturation métastable afin de réduire les risques de rechutes en :

  • réduisant la concentration urinaire en minéraux composant les cristaux ;
  • augmentant le volume de l'urine
  • et en induisant un pH urinaire idéal.

La composition des cristaux et le pH urinaire dans lequel ils peuvent se développer varient en fonction du type de cristaux. Mais une augmentation du volume de l'urine est efficace pour réduire le risque de formation de tous les types de cristaux.

La prise en charge va donc dépendre du type de cristaux :

  • Composants : magnésium, phosphore et ammonium.
  • Les cristaux de struvite se forment dans un environnement alcalin.
  • Les struvites peuvent être associés à des infections des voies urinaires (surtout chez les chiens !!).

Les calculs de struvite peuvent être évités et dissous dans un environnement acide.

La prise en charge nutritionnelle des calculs de struvite

Chez les chats :

Les calculs de struvite sans infections bactériennes (principalement diagnostiqués chez les chats) peuvent être dissous et leur récurrence réduite par une "alimentation anti-struvite". Pour dissoudre les calculs, il faut des aliments :

  • avec une faible teneur en magnésium et en phosphore ;
  • capables d'induire un pH urinaire < 6,4 et
  • riches en eau pour augmenter le volume d'urine.

Pour réduire les apparitions des calculs de struvite sans infections bactériennes, il est nécessaire de donner un régime anti-struvite sur le long terme.

Chez les chiens :

Les calculs de struvite d'origine infectieuse (principalement diagnostiqués chez les chiens) peuvent être prise en charge en :

  • traitant l'infection par des antibiotiques et
  • en dissolvant les calculs/cristaux grâce à une alimentation anti-struvite.

Une fois que l'infection, les calculs, les cristaux et les signes cliniques ont disparu, il faut réfléchir à comment limiter les infections urinaires futures (la cause principale de l'urolithiase à struvite d'origine infectieuse). Pour cela une surveillance régulière de la présence d'infections urinaires (par culture d'urine) est recommandée.

Contrairement aux calculs de struvite sans infections, il n'est pas recommandé de poursuivre une alimentation anti-struvite sur le long terme pour limiter les risques de rechute.

  • Composants : calcium, oxalate
  • Les cristaux d'oxalate de calcium sont métabolisés à partir de la glycine, un acide aminé.
  • Il existe deux types de cristaux d'oxalate de calcium :
    • mono-hydrate (forme ovale)
    • dihydrate (enveloppe / forme octaédrique)

Le pH de l'urine n'affecte pas la solubilité des oxalates de calcium, mais une urine acide permet d'excréter plus de calcium dans l'urine.

L'oxalate de calcium ne peut pas être dissous !

Les risques de souffrir d'oxalate de calcium augmentent avec l'âge. Chez les chiens, le risque est plus élevé chez les mâles et certaines races (Schnauzers, Terriers, Maltesers, Shih Tzus) sont plus enclines à développer de l'oxalate de calcium.

Les causes de développement des calculs oxalate de calcium ne sont pas encore tout à fait claires, mais l'hypercalciurie semble jouer un rôle important.

Les calculs d'oxalate de calcium se forment :

  • lorsque les concentrations urinaires de calcium et d'oxalate sont élevées ;
  • en particulier lorsque le pH urinaire est bas et est associé à une augmentation de l'excrétion du calcium dans l'urine ;
  • en cas de faible concentration d'inhibiteurs (par exemple le citrate) ou en présence de promoteurs (par exemple l'acide urique).

Les calculs d'oxalate de calcium ont souvent des causes sous-jacentes (hypercalcémie, hyperparathyroïdie, acidose tubulaire rénale distale, hypercalciurie absorbante, fuite rénale de calcium).

La prise en charge nutritionnelle des urolithiases à oxalate de calcium

Les calculs d'oxalate de calcium ne pouvant être dissous, la prise en charge nutritionnelle est axée sur la prévention. 

Pour prévenir l'apparition de calculs, il faut :

  • Une faible teneur en protéines dans l'alimentation :
    • pour diminuer l'apport en glycine qui peut être métabolisée en oxalate.
    • pour diminuer le calcium urinaire et augmenter la concentration en citrate.
  • Un pH urinaire entre 6,5 et 7,5 (pour éviter une excrétion urinaire élevée de Ca lorsque ce pH est bas).
  • Une faible teneur en sodium (une consommation élevée de sodium augmente l'excrétion urinaire de Ca).
  • Ajouter du citrate de potassium (le citrate maintient le calcium sous forme liquide et peut augmenter le pH de l'urine).
  • Augmenter le volume urinaire.

Les acides gras Oméga-3 de l'huile de poisson (EPA et DHA) peuvent-ils jouer un rôle pour réduire les risques de formation d'oxalate de calcium ?

Selon une étude* portée sur des chats en bonne santé, une supplémentation avec des acides gras (0,1 % d'acide arachidonique, 0,09 % d'EPA et 0,18 % de DHA) permet :

  • de diminuer la concentration urinaire en calcium ;
  • d'avoir un faible indice RSS pour la struvite et
  • d'augmenter la résistance à la formation d'oxalate de calcium.

Selon une étude humaine*, la supplémentation en acides gras polyinsaturés, en particulier l'EPA et le DHA, a été fréquemment associée à une réduction de la concentration urinaire de calcium et d'oxalate et a réduit les risques de rechutes.

* Hall JA, Brockman JA, Davidson SJ, MacLeay JM, Jewell DE (2017) Increased dietary long-chain polyunsaturated fatty acids alter serum fatty acid concentrations and lower risk of urine stone formation in cats. PLoS ONE 12(10): e0187133. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0187133

** Rodgers AL & Siener R (2020) The efficacy of polyunsaturated fatty acids as protectors against calcium oxalate renal stone formation: a review. Nutrients 2020, 12, 1069; doi:10.3390/nu12041069

  • Les calculs d'urate d'ammonium, d'urate de sodium et d'acide urique
  • Composant commun : l'urate
  • Les cristaux d'urate se forment dans de l'urine acide, lorsque la concentration urinaire d'urate est élevée.

Les cristaux d'urate d'ammonium peuvent être dissous.

L'urate présent dans l'urine est métabolisé à partir des purines (nucléotides présents dans l'ADN), dérivées des protéines endogènes et de l'alimentation (en particulier des sources de protéines telles que la viande et le poisson, riches en purines).

Chez les chiens en bonne santé, les purines sont métabolisées dans le foie en allantoïne (qui est bien soluble).

Les calculs d'urate sont plus fréquents chez les dalmatiens et les bouledogues anglais, ainsi que chez les chiens souffrant d'un shunt portosystémique ou d'une maladie du foie.

Chez les Dalmatiens et les chiens souffrant d'une maladie du foie ou d'un shunt hépatique, les purines ne sont pas complètement métabolisées en allantoïne, mais en urate, qui est moins soluble, surtout en milieu acide.

Prise en charge nutritionnelle des calculs d'urate

La prise en charge nutritionnelle pour dissoudre les calculs d'urate et diminuer les risques de rechute repose sur :

  • la réduction de l'apport alimentaire en purines en :
    • réduisant la teneur en protéines (source de purines et d'ammonium)
    • utilisant des matières premières à faible teneur en purines, telles que les œufs et le riz
  • l'induction d'un pH urinaire de 6,5-7,5 pour une meilleure solubilité de l'urate ;
  • et l'augmentation du volume d'urine par un apport accru en eau.
  • Les cystines sont des acides aminés contenant du soufre (ils peuvent également être métabolisés à partir de la méthionine)
  • Les cristaux de cystine sont des cristaux hexagonaux plats et incolores. Au microscope, ils peuvent facilement être mis en évidence par une forte intensité lumineuse.
  • Les calculs de cystine ne sont pas toujours visibles sur les radiographies ordinaires et le diagnostic peut nécessiter une radiographie de contraste ou une échographie.
  • Les calculs de cystine sont le résultat d'un défaut de réabsorption tubulaire rénale de la cystine contenue dans la pré-urine.
  • Les calculs de cystine sont plus fréquentes chez les mâles ; les races prédisposées sont les bouledogues anglais, les teckels, les mastiffs, les Terre-Neuve et les Staffordshire Bull Terriers.

Les cristaux de cystine se forment dans l'urine acide et peuvent être dissous.

La prise en charge nutritionnelle des calculs de cystine

La prise en charge nutritionnelle visant à dissoudre les calculs de cystine et réduire les risques de récidives reposent sur :

  • la réduction des protéines dans l'alimentation afin de diminuer l'apport en acides aminés soufrés tels que la cystine et la méthionine ;
  • l'induction d'un pH urinaire de 7,5 pour une meilleure solubilité de la cystine ;
  • l'augmentation du volume d'urine ;
  • la réduction de l'apport en sodium, car cela peut augmenter la cystinurie ;
  • et l'augmentation de l'apport en taurine et en L-carnitine (les chats/chiens produisent de la taurine et de la L-carnitine à partir de la méthionine).

Les calculs peuvent contenir plus de deux types de cristaux différents.

Les pierres mixtes ont souvent un centre composé d'un type de cristal entouré d'une couche externe composée d'un autre type de cristal.

Les calculs mixtes ne peuvent généralement pas être dissous et doivent être retirés par chirurgie.

Pour prévenir des rechutes, il faut se baser sur les caractéristiques du type de cristal au centre (= cause initiale).

II.c L'APPORT EN EAU DANS LA PRISE EN CHARGE DES UROLITHIASES

L'augmentation de la consommation en eau et de la quantité d'urine est bénéfique pour prendre en charge tous les types d'urolithiase. 

Une augmentation de la consommation d'eau est associée à : 

  • une augmentation du volume de l'urine ;
  • une réduction de la concentration urinaire ;
  • une augmentation de la fréquence des mictions ;
  • et une réduction du temps de rétention de l'urine dans la vessie.
  • Donner une alimentation humide (contenant environ 70 à 80 % d'humidité) ; il est même possible d'ajouter de l'eau à l'alimentation humide. 
  • Ajouter de l'eau à une alimentation sèche (ajouter plus de 2 fois le volume de l'alimentation sèche sous forme d'eau). Introduire progressivement de l'eau pour habituer le chat ou le chien. 
  • Fournir des fontaines à eau, des écuelles supplémentaires ou de l'eau aromatisée (bouillon ajouté) pour augmenter la consommation d'eau potable des chats (en fonction des préférences de chaque chat). 
  • Une alimentation riche en sodium est déconseillée en cas d'affections concomitantes sensibles au sel (réduction de la fonction cardiaque ou rénale).
  • Elle peut causer une augmentation de l'excrétion urinaire de calcium en cas d'urolithiase d'oxalate de calcium et une augmentation de la cystinurie en cas d'urolithiase de cystine !
  • Un apport élevé en sodium ne peut être utilisé qu'à court terme, sur une période de 3 à 6 mois*.

Consensus de l'ACVIM : Les régimes à forte teneur en eau sont préférables aux régimes à forte teneur en sodium.* 

* Lulich JP et al (2016) ACVIM Small Animal Consensus Recommendations on the Treatment and Prevention of Uroliths in Dogs and Cats. J Vet Intern Med 2016, 30(5):1564-157 

III. PRISE EN CHARGE DE LA CYSTITE IDIOPATHIQUE FÉLINE

III.a LA PRISE EN CHARGE MULTIMODALE

Il a été démontré que pour une meilleure prise en charge des cystites idiopathiques félines, il faut utiliser un traitement multimodal, en apportant un certain nombre de changements dans le quotidien de l'animal. 

Le traitement multimodal comprend :

  • la modification de l'environnement afin de réduire le stress ;
  • les médicaments (analgésiques, anti-inflammatoires et/ou anti-spasmodiques) ;
  • les phéromones et
  • une prise en charge nutritionnelle.

III.b LA PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE

Une prise en charge nutritionnelle joue un rôle important dans le traitement multimodal de la CIF :

Dans une étude, 54 chats atteints de CIF ont été nourris soit avec une alimentation humide, soit avec des croquettes pendant une période d'un an. 11 % des chats nourris avec une alimentation humide ont connu des épisodes récurrents de CIF, ce qui est nettement inférieur aux 39 % des chats nourris avec des croquettes*. 

Les chats atteints de CIF présentent des concentrations urinaires plus faibles de GAG (Glycosaminoglycanes) et ont une couche protectrice naturelle de GAG plus fine recouvrant la paroi de la vessie. Dans une étude contrôlée en double aveugle pendant 6 mois, la supplémentation en glucosamine n'a pas réduit les épisodes de FIC par rapport au groupe témoin. Cependant, des effets bénéfiques de la supplémentation en GAG ont été rapportés. ** 

La FIC est associée à une inflammation de la vessie et à une augmentation des taux sériques de cytokines inflammatoires. Comme les acides gras Oméga-3 EPA et DHA peuvent contribuer aux processus anti-inflammatoires naturels de l'organisme, on suppose qu'un apport accru en EPA et en DHA aura un effet bénéfique sur les chats atteints de CIF. Il n'existe pas encore d'études contrôlées pour le prouver. 

*Markwell JP et al. (1999) Clinical evaluation of commercially available urinary acidification diets in the management of idiopathic cystitis in cats. JAVMA 214 (3): 361-5 

** Gunn-Moore DA, Shenoy CM (2004) Oral glucosamine and the management of feline idiopathic cystitis. JFMS 6: 219-225. 

Pour en savoir plus sur les autres approches à adopter en parallèle au changement alimentaire :

La modification de l'environnement est considérée comme la solution idéale pour traiter et éviter les cystites idiopathiques félines. Cette modification repose sur : 

  • la création d'endroits sûrs pour le chat (endroits où se cacher, endroits surélevés) ; 
  • la mise en place d'une routine rassurante ; 
  • l'installation de plusieurs bacs à litière, gamelles et abreuvoirs, dans les foyers où il y a plusieurs chats ; 
  • la mise à disposition de jouets et casse-tête alimentaires ; 
  • des interactions sociales et jeux avec le propriétaire ; 
  • des bacs à litière propres (à chaque étage) avec la litière préférée du chat ; 
  • des poteaux à gratter et 
  • des odeurs agréables. 

* He et al. 2022. Prevalence, risk factors, pathophysiology, potential biomarkers and management of feline idiopathic cystitis: an update review. Front. Vet. Sci. 9:900847. 

La modification de l'environnement est considérée comme la solution idéale pour traiter et éviter les cystites idiopathiques félines. Cette modification repose sur :

  • la création d'endroits sûrs pour le chat (endroits où se cacher, endroits surélevés) ;
  • la mise en place d'une routine rassurante ;
  • l'installation de plusieurs bacs à litière, gamelles et abreuvoirs, dans les foyers où il y a plusieurs chats ;
  • la mise à disposition de jouets et casse-tête alimentaires ;
  • des interactions sociales et jeux avec le propriétaire ;
  • des bacs à litière propres (à chaque étage) avec la litière préférée du chat ;
  • des poteaux à gratter et
  • des odeurs agréables.

 * He et al. 2022. Prevalence, risk factors, pathophysiology, potential biomarkers and management of feline idiopathic cystitis: an update review. Front. Vet. Sci. 9:900847.

Bien qu'une thérapie médicamenteuse puisse être utilisée, et qu'elle puisse être utile dans certaines situations, cette maladie ne réagit pas réellement aux médicaments. 

Une prise en charge médicamenteuse semble efficace dans un premier temps car les signes cliniques tendent à disparaître spontanément chez la plupart des chats affectés. Mais des études réalisées sur le long terme ont montré que peu de médicaments, voire aucun, n'ont d'impact réel sur cette maladie. Cependant il est important de se concentrer sur le régime alimentaire de l'animal et son environnement. C'est deux éléments ont un rôle crucial à jouer.

L'objectif de la prise en charge de la cystite idiopathique féline est de réduire la gravité et la fréquence des signes cliniques.

IV. NOTRE GAMME SPECIFIC POUR LA GESTION DES CALCULS ET DES CYSTITES IDIOPATHIQUES FELINES.

 

SPECIFIC DIETS POUR LA PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES UROLITHIASES
  OBJECTIFS

CHIENS

CHATS

Struvite 

 

Dissolution*

CCD - Struvite Management

FCD, FCD-L , FCW & FCW-P
Crystal Management &
FSW - Struvite Dissolution

Diminution des rechutes** CCD - Struvite Management FCD, FCD-L , FCW & FCW-P
Crystal Management
Diminution des rechutes -
perte de poids
  FCD-L Crystal Management Light
FRD Weight Reduction
Oxalate de calcium Diminution des rechutes CKD & CKW
Heart & Kidney Support
FKD, FKW & FKW-P Kidney Support
Urate Dissolution & Diminution des rechutes CDD Food Allergen Management
CKD & CKW Heart & Kidney Support
FKD, FKW & FKW-P Kidney Support
Cystine Dissolution & Diminution des rechutes CKD & CKW Heart & Kidney Support FKD, FKW & FKW-P Kidney Support

* Les calculs de struvite chez le chien sont presque toujours secondaires à une infection des voies urinaires (IVU). L'utilisation d'antibiotiques est essentielle pour la dissolution des urolithes de struvite induits par l'infection.
** Pour réduire les risques de rechute de calculs de struvite d'origine infectieuse chez le chien, il est important de porter attention aux infections urinaires. Contrairement aux calculs de struvite sans infections bactériennes chez le chat, il n'est pas nécessaire d'administrer une alimentation anti-struvite à long terme pour réduire pour réduire les rechutes chez les chiens.

SPECIFIC DIETS DANS LA PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES CYSTITES IDIOPATHIQUES FELINE

Cystites idiopathiques félines

FCW & FCW-P Crystal Management
FXW & FXW-P Adult
En cas de suspicion de cristaux de struvite ou d'antécédents de calculs ou de bouchons urétraux, il convient de préférer le
FCW/FCW-P au FXW/FXW-P

Gamme SPECIFIC DIETS pour les cristaux urinaires - FAQ

Les calculs d'urate d'ammonium sont favorisés par des concentrations élevées d'ammonium et d'urate dans l'urine ainsi que par un faible pH urinaire. Chez les animaux en bonne santé, les purines (issues de l'ADN) sont converties en allantoïne. Chez les animaux présentant un dysfonctionnement hépatique ou une dérivation hépatique, les purines ne sont pas transformées en allantoïne, mais en urate. Cependant, chez les chats, la cause est généralement inconnue. La production d'urine acide et concentrée, associée à une alimentation riche en purines (par exemple, le foie), est décrite comme une cause possible.

Les conseils donnés pour résoudre et prévenir les calculs d'urate sont les suivants :

  • Utiliser des matières premières à faible teneur en purines, telles que les œufs, les produits laitiers et le riz.
  • Utiliser des aliments avec une teneur réduite en protéines pour réduire l'apport en purines et diminuer la teneur en ammonium dans l'urine.
  • Induire un pH urinaire compris entre 6,5 à 7,5 pour favoriser la solubilité de l'urate.

En plus de ces conseils, on recommande également de donner à l'animal une alimentation riche en eau afin de limiter la formation de cristaux. Cela augmentera le volume de l'urine et la rendra moins concentrée. L'augmentation de la prise d'eau peut être obtenue en donnant au chat une nourriture humide (en conserve ou en sachet) ou en trempant les croquettes sèches dans de l'eau. Donner une nourriture humide augmentera davantage le volume d'eau consommé, en particulier si un peu d'eau supplémentaire est mélangée à la nourriture humide.

Les aliments que nous recommandons pour les calculs d'urate à l'ammonium chez les chats sont : SPECIFIC FKD / FKW / FKW-P.

SPECIFIC Kidney Support (FKD / FKW / FKW-P) peut être prescrit pour dissoudre et prévenir les rechutes de calculs d'urate d'ammonium chez les chats. Ces régimes ne sont pas exclusivement composés de matières premières à faible teneur en purines, mais en raison de la réduction de la teneur en protéines et de l'induction d'un pH urinaire plus élevé, ils conviennent à la prévention des calculs d'urate.

Il est recommandé de surveiller régulièrement le pH de l'urine, la densité urinaire, la présence de cristaux ou d'infections des voies urinaires et l'apparition de nouveaux calculs. La recommandation est de maintenir la densité urinaire en dessous de 1,030 et le pH de l'urine entre 6,5 et 7,5. Si le pH de l'urine du chat est trop bas, le citrate de potassium peut aider à rendre l'urine plus alcaline. La dose initiale est de 2 fois 50-75 mg / kg de poids corporel (une surveillance bi-hebdomadaire et un ajustement guidé par le pH sont souhaitables).

Étant donné que les calculs d'urate sont souvent causés par un dysfonctionnement hépatique, il est recommandé de surveiller la fonction hépatique du chat. En plus du régime alimentaire, l'allopurinol peut être administré chez les animaux ayant régulièrement des calculs d'urate (ce qui est rare chez les chats).

Il est important de noter que la présence de struvite dans l'urine d'un chat n'est pas alarmante. Même chez les chats en bonne santé sans problèmes des voies urinaires, des cristaux de struvite peuvent être présents dans l'urine. Cela ne devient préoccupant que lorsqu'il y a de nombreux cristaux de struvite et qu'ils forment des agrégats.

La présence de cristaux n'est pas une maladie : il y en a même chez les patients qui ne vont pas former de calculs (Carbone M.G. Phosphocrystalluria and urethral obstruction in the cat. J. Am. Vet. Med. Assoc 1965: 147: 1195-1200). Le développement de calculs de struvite dépendent non seulement de la présence de cristaux , mais également de plusieurs facteurs physiologiques et pathogènes complexes interdépendants (tels que la présence et/ou l'absence d'inhibiteurs et de promoteurs de la précipitation et de l'agrégation des cristaux). Comme l'ont également souligné Allen et Kruger : La détection de la cristallurie ne signifie pas qu'un chat développera ultérieurement une urolithiase. La cristallurie qui se produit chez les chats présentant une anatomie et une physiologie normales des voies urinaires est généralement sans signification clinique (Allen T.A. & Kruger J.M. Feline Lower urinary Tract Disease in: Small Animal Clinical Nutrition (Eds Hand, Thatcher, Remillard and Roudebush), 2000, Mark Morris Institute).

La présence de cristaux de struvite peut être le résultat d'une infection des voies urinaires. Il est donc recommandé de vérifier si tel est le cas.

La présence de cristaux d'urate chez les chats est plutôt rare. Ils ne peuvent se former que lorsque l'urine est acide. Cela arrive souvent à la suite de troubles hépatiques. Il est recommandé de vérifier le régime alimentaire du chat et s'il souffre de problèmes hépatiques.

Pour prévenir l'apparition des calculs d'urate, SPECIFIC FKW Kidney Support est recommandé. Comme il s'agit d'une alimentation humide, l'urine sera plus diluée. Il est recommandé d'essayer de mélanger un peu plus d'eau dans le FKW afin d'augmenter la consommation d'eau et de réduire encore plus les problèmes de voies urinaires.

L'apparition des calculs d'oxalate de calcium est favorisée par des concentrations élevées de calcium et en oxalate dans l'urine. Les calculs d'oxalate de calcium existants ne peuvent pas être dissous et doivent être enlevés chirurgicalement. Un régime alimentaire est recommandé pour prévenir les récidives.

Les recommandations alimentaires visant à prévenir l'apparition des oxalates de calcium chez les chats sont les suivantes :

  • Une faible teneur en protéines, car l'acide aminé glycine est un précurseur de l'oxalate.
  • L'induction d'un pH urinaire compris entre 6,5 et 7,5 environ, car une urine trop acide peut provoquer une calciurie.
  • Un régime pauvre en sodium pour prévenir la calciurie.

Outre les conseils spécifiques mentionnés ci-dessus pour prévenir la formation d'oxalate de calcium, d'autres conseils plus généraux s'appliquent également pour contrer la formation de cristaux : donner au chat beaucoup d'eau par le biais de l'alimentation par exemple. Cela augmentera le volume de l'urine et la rendra moins concentrée. Il est possible de faire boire plus d'eau au chat en lui donnant une alimentation humide (barquettes / sachets) ou en faisant tremper des croquettes dans de l'eau.

Il est également conseillé de contrôler régulièrement le pH de l'urine, la présence des cristaux, et de vérifier s'il n'y a pas d'infection des voies urinaires. Si le pH urinaire est inférieur à 6,5, du citrate de potassium peut être administré pour augmenter légèrement le pH urinaire. Il est conseillé de maintenir la densité urinaire en dessous de 1,030.

En cas de calculs d'oxalate de calcium récurrents, il est conseillé de rechercher les causes sous-jacentes d'une perturbation de l'équilibre calcique qui peuvent éventuellement être traitées.

SPECIFIC® Kidney Support (FKD / FKW / FKW-P) peut être utilisé pour prévenir l'apparition des calculs d'oxalate de calcium chez les chats. Ces aliments conçu pour soutenir les reins sont très savoureux et, grâce à leur teneur réduite en protéines et en sodium, ils conviennent à la prévention des calculs d'oxalate de calcium.

 

Pour plus d'informations :

Visitez la FAQ de SPECIFIC

keyboard_arrow_up